• la vie de mon corps

    LA VIE DE MON CORPS

    Ce livre doit être abordé en toute simplicité. Le mental n'y a pas sa place et peut même déranger si on le fait intervenir.

    La porte de la curiosité est grande ouverte.

    C'est un jeu qui nous fait découvrir un monde qui n'a pas de paroles pour s'exprimer. Notre cerveau lui, sait de quoi il s'agit et c'est en toute confiance que l'on peut s'aventurer dans cet inconnu non répertorié dans notre mental.

     

     

    J'ai ouvert le livre au hasard, page 33.

     

    Je comprends que ces deux grains de sel sont mes reins, qu'ils aiment le sel, qu'ils sont en contact avec mes oreilles, donc, ce que j'entends de l'extérieur et aussi de l'intérieur et que lorsque j'ai peur, ils se ratatinent, se dessèchent et cela me brûle l'urètre, comme le sel brûle les pieds de ceux qui vont l'extraire dans les mines.

    Les oreilles sont le signe de la sagesse et la sagesse est l'ennemi numéro un de la peur.

    Les oreilles sont le centre de l'équilibre.

    Si tu viens de boire à la bouteille de la peur, dépêche toi de boire à celle de la sagesse. 

     

    tous droits réservés

     

     

     

     

     

     

     

    « PROMOTIONLe feu vert de l'autoroute »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :